top of page
Rechercher

Chantier...


Après des heures passées à l'atelier à restaurer, vient le moment tant attendu de la pose des vitraux. 20 ans à exercer ce métier (ouh la !!), et la peur est toujours là. L'envie de voir le résultat de notre travail en lumière, de voir ces vitraux à plus de 50% cassés remis en état pour retrouver leur place originelle. L'angoisse des aléas du chantier, des oublis, du froid, du danger, de la fatigue... Mais quel joie quand on est là-haut, que l'on voit nos couleurs s'accorder avec les autres vitraux, d'être là où personne ne peut aller, profiter d'une ambiance, d'un rayon de soleil qui illumine ces vitraux, un moment de grâce, de paix. On s'arrête, on prend le temps de regarder. On avale, on prend. On est des privilégiés !!



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page